background img

Comment remplacer un plafonnier ?

Vous voulez remplacer votre plafonnier ou peut-être mettre à jour le style de votre pièce ? Il se pourrait aussi que vous vouliez juste changer un luminaire suspendu qui ne s’accorde pas à vos goûts personnels.

Car ce n’est vraiment pas compliqué, c’est une opération à priori facile qu’on peut faire soi-même en général. Cependant, il peut être un peu délicat de traiter les vieux fils électriques. Et c’est pareil pour les boîtes de dérivations présentes dans les plafonds et les murs en plâtre.

Lire également : Le guide ultime pour peindre une maison

Ce tutoriel vous montrera les différentes choses qui peuvent se produire lorsque vous remplacez les éclairages dans une vieille maison. On peut notamment rencontrer l’émiettement de l’isolant sur les vieux fils. Entre autres, la séquence vous guidera dans la réutilisation des anciens supports de montage des plafonniers et les vis de montage obstruées par un mur enduit.

Étape 1 : la préparation de l’outillage

Avant de commencer, réunissez ce qu’il vous faut :

A découvrir également : Pendant l'hiver, faites pousser vos herbes aromatiques en intérieur

  • un nouveau plafonnier,
  • des écrous à câble,
  • un ruban adhésif électrique,
  • une gaine thermorétractable (si nécessaire),
  • une perceuse électrique et mèche 1/8 » (si nécessaire),
  • ainsi que les autres outils nécessaires tels que tournevis, pince coupante, etc.

Étape 2 : comment enlever l’ancienne installation ?

Le plafonnier existant doit être enlevé. Pour ce faire, mettez l’interrupteur d’alimentation mural en position d’arrêt, celui qui commande cet éclairage. S’il y a la moindre possibilité qu’une autre personne enclenche l’interrupteur sous tension pendant que vous travaillez, coupez l’alimentation au niveau du disjoncteur.

Après, retirez le couvercle du luminaire ou l’abat-jour. Ces derniers ont pour rôle d’éviter la vue directe de la lampe. La façon de procéder dépend du type de dispositif que vous possédez. En général, vous devez dévisser de petites vis qui maintiennent l’abat-jour en place au niveau de l’armature.

Une fois l’abat-jour enlevé, retirez la base du luminaire du plafond en dévissant deux petits boulons que vous verrez fixer à la base. Dans bon nombre de cas, vous aurez affaire à des boutons moletés fixés à un tube fileté au centre du luminaire.

Le luminaire décroché de la base, débranchez le câblage en dévissant les écrous de câble puis retirez complètement l’armature de l’appareil. L’installation dispose d’un support de montage que vous devez parfois enlever. Néanmoins, vous verrez en cours si vous en aurez besoin ultérieurement.

Étape 3 : la préparation du nouveau plafonnier

Une fois l’ancien luminaire détaché, déballez le plafonnier de remplacement. Enlevez soigneusement la teinte du verre et mettez-la à un endroit sûr.

Sortez tous vos accessoires et boulons et mettez-les à proximité. Après, séparez le couvercle et la base du nouveau luminaire. Vérifiez que rien ne manque et que tout est à porter. Cette étape est cruciale pour éviter un déplacement inutile durant la suite du montage.

Étape 4 : quel type de luminaire vous voulez installer ?

Si vous avez un luminaire à deux lampes, vous pouvez avoir une étape supplémentaire durant l’installation. En effet, les fils et douilles ne sont probablement pas câblés ensemble. Dans ce cas, torsadez les fils de même couleur ensemble, de sorte que les lampes soient alimentées par une seule source.

Étape 5 : le support de montage de l’appareil

Votre appareil d’éclairage est livré avec un support de montage. Dans le sac en plastique des pièces que vous avez mises de côté, vous trouverez le support.

Une fois le nouveau plafonnier préparé, il est temps de mettre en place le support sur lequel il sera fixé. Entre autres, il faut élaborer la manière dont le support de l’armature va être monté. Tout d’abord, prenez le support et alignez-le avec les trous de boulons de la base de l’appareil. Puis, vérifiez quelles fixations aux trous du support doivent être utilisées.

Ensuite, vous devez voir si vous pouvez utiliser le nouveau support ou si vous devez utiliser l’ancien support. D’une certaine façon, la réutilisation de l’ancien support facilite le travail, car le support est déjà en place. Cependant, les trous qui doivent être utilisés sont obstrués derrière le plafond.

L’astuce pour contourner ce problème est de percer le plafond derrière les trous de fixation dont vous avez besoin. S’il n’y a pas de perceuse, vous pouvez utiliser un clou et un marteau pour percer le trou de boulon. Sans le reste de l’outil, prenez une mèche de 1/8 » et testez-la dans un trou de boulon. Ainsi, vous vous assurez que la mèche est plus petite que le petit trou du boulon de montage. De plus, elle n’endommagera pas le filetage des vis. Si la mèche de 1/8 » est trop grande, prenez toujours une mèche plus petite et appropriée à la situation.

Étape 6 : l’inspection de l’isolation des fils

L’étape suivante consiste à vérifier l’état de l’isolation du tout le câblage existant. En particulier, l’isolant utilisé sur les anciens fils peut s’effilocher et devenir cassant au fil du temps.

Étape 7 : comment bien isoler les fils existants endommagés ?

Dans le cas où le câblage existant est en mauvais état, on risque d’avoir un conducteur exposé. Normalement, vous pouvez simplement enrouler 2 ou 3 bandes de ruban électrique autour de certaines parties endommagées. Cependant, une vieille installation électrique est fragile. Elle se désagrège et s’aggrave lorsque vous essayez d’envelopper le vieux fil et l’isolation avec du ruban isolant. Dans un tel cas, il est fort conseillé d’utiliser des gaines thermorétractables.

La gaine thermorétractable est un plastique spécial qui se rétracte lorsqu’on lui applique de la chaleur. Avec la forme d’un tuyau, elles existent en différentes tailles.

Pour l’installer, procédez comme suit.

Choisissez un diamètre de tuyau qui passera par-dessus le câblage sans être trop gros. S’il est trop grand, la gaine ne rétrécira pas de façon optimale.

Coupez la gaine à la longueur voulue pour que l’extrémité exposée du fil soit toujours visible.

Glissez le tuyau au niveau de la zone endommagée, puis appliquez de la chaleur pour rétrécir la gaine. Vous pouvez utiliser un séchoir à cheveux réglé à haute température. Déplacez doucement le sèche-cheveux d’avant en arrière pour essayer de répartir uniformément la chaleur.

Une fois le tube rétréci, enlevez le sèche-cheveux, et c’est fini !

Étape 8 : le branchement du câblage

Une fois les fils isolés, c’est le moment de monter le câblage pour le plafonnier.

Assurez-vous qu’une vis de mise à la terre est fixée au support de montage. Fixez le fil de terre en cuivre de l’appareil à la vis de mise à la terre. Cette opération s’effectue en tournant le fil dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ensuite, attachez les fils du projecteur aux fils d’alimentation, noir à noir et blanc à blanc. Utilisez des écrous de fil pour les fixer et veillez à ce que le tout soit bien serré.

Étape 9 : le montage de la base du luminaire

Une fois le câblage branché, l’étape suivante consiste à installer la base de l’appareil au plafond. La base se fixera soit à l’aide d’une tige filetée soit à l’aide de deux petits boulons longs. Si vous utilisez une tige filetée, glissez simplement le projecteur sur la tige et fixez-le ensemble.

Si votre plafonnier utilise deux boulons longs, procédez comme suit :

  • Vissez chaque boulon dans les trous de support de montage appropriés de quelques tours. Ensuite, vous devrez pousser les boulons à travers l’isolant en fibre de verre à l’arrière de l’appareil (s’il y en a un) et à travers les deux trous dans la base de l’appareil.
  • Une fois à travers les trous, tourner légèrement la base de l’appareil dans la direction nécessaire pour que les boulons glissent dans leur rainure de verrouillage. Ceci permettra aux têtes des boulons d’être fixées contre la base.
  • Serrez les boulons pour fixer la base au plafond.

Étape 10 : l’installation de l’abat-jour au plafonnier

Il ne vous reste plus qu’à installer deux ampoules à incandescence. L’utilisation des ampoules fluocompactes standard dans un luminaire fermé est à éviter à tout prix. En effet, ces ampoules constitueraient un risque d’incendie s’ils tombent en panne. Pour quelque raison que ce soit, si vous voulez utiliser ce type d’ampoules, vous devez vous assurer qu’elles sont spécialement homologuées pour les luminaires fermés.

Une fois les ampoules installées, il ne suffit plus que d’installer soigneusement l’abat-jour du luminaire. Pour ce faire, il suffit généralement de le tourner et d’aligner les rainures suivant les petites bosses sur le côté de la base de l’appareil. Pour vérification finale, il suffit d’allumer l’interrupteur d’éclairage ou de rétablir l’alimentation sur le panneau d’alimentation. Et voilà, c’est terminé !

Catégories de l'article :
Aménagement
Show Buttons
Hide Buttons