background img

L’écologie et de la biodiversité à la maison comme au jardin

L’écologie et de la biodiversité à la maison comme au jardin

Favoriser la biodiversité à son espace vert c’est, en général, offrir à chaque espèce animale et végétale la possibilité de trouver son équilibre. Un jardin écologique est orné de plantes diverses et variées. Il est aussi marqué par la présence de faune, de flore ainsi que divers organismes vivants. Favoriser la biodiversité au jardin consiste à changer son espace vert en un véritable milieu vivant tout en recréant un équilibre naturel. Cela nécessite l’adoption d’un certain nombre de techniques spécifiques. Comment bien entretenir son jardin écologique ?

Mettre des plantes variées

Une variété de plantes peut nourrir et abriter la faune auxiliaire. Cela permet de limiter, voire lutter contre le développement des maladies et des parasites. Pour cela, mettez en place des haies champêtres ou protégez les haies déjà existantes. Sachez que la haie est avantageuse pour la faune auxiliaire lorsqu’elle est variée. Privilégiez les arbustes qui fournissent des petits fruits ou des baies aux oiseaux (groseillier, houx, sorbier, prunellier, aubépine, sureau, etc.) ou encore le charme et le noisetier. Trouvez plus d’infos ici sur comment entretenir vos jardins paysagers. Au lieu de miser sur la pelouse, adoptez plutôt une prairie fleurie. Préservez les oiseaux et les insectes qui nichent au sol en ne fauchant votre prairie qu’après le printemps.

A découvrir également : Comment tailler un seringat ?

Sur ce lien, vous trouverez des informations sur les jardins écologiques et paysagers ainsi que sur l’importance de la culture des végétaux mellifères qui pourraient favoriser la production du nectar. C’est sur ce dernier que les oiseaux nectarivores et les insectes butineurs s’abreuvent. Il s’agit en particulier des plantes comme le lierre grimpant, la lavande, le sainfoin, le trèfle, le mélilot blanc, la bourrache officinale, mais aussi la phacélie à feuille de tanaisie, le framboisier, l’amandier, le pommier et le tilleul.

biodiversité

A lire en complément : Les conseils de jardinage pour le mois de juillet

Protéger la faune auxiliaire

Loin d’être nuisibles, certains insectes constituent de réels auxiliaires à votre jardin. Ce sont des faunes comme les insectes pollinisateurs (syrphes, papillon, bourdons, guêpes, abeilles), les larves, le carabe doré et les coccinelles. Ces insectes favorisent majoritairement la fécondation ou la pollinisation des plantes. Les prédateurs d’insectes nuisibles au jardin sont parfois les chauves-souris, les oiseaux, les batraciens et quelques petits mammifères comme les musaraignes et les hérissons.

Rendez votre jardin en un véritable lieu de conservation de la biodiversité. Vous pouvez fournir à ces oiseaux et insectes des cachettes et des abris adaptés et diversifiés. Dans cette optique, il vous sera possible de construire des abris à chauve-souris ou des nichoirs à oiseaux. Pensez également à la fabrication des hôtels à insectes ou des murets de pierres sèches. De cette manière, chaque espèce trouvera sa place pour pouvoir se développer dans les meilleures conditions.

Créer une partie sauvage dans son jardin

Consacrer une petite partie de son jardin à la nature sauvage est essentielle pour favoriser la biodiversité à cet espace extérieur. Quelques mètres carrés d’espace suffisent largement dans ce cas pour laisser les végétaux pousser spontanément sans produits chimiques ni tonte. L’enlèvement des arbres ou arbustes qui risquent de coloniser l’endroit ne se réalise que très rarement. Plusieurs plantes considérées indésirables peuvent être cosmétiques et servies pour la préparation des remèdes naturels.

Catégories de l'article :
Actu
Show Buttons
Hide Buttons