background img

Mes plantes sont malades, que faire ?

Les feuilles des plantes de votre jardin sont comme grignotées, pourrissent-elles ? Les feuilles jaunissent, tombent ou des insectes s’y sont installés ? Vous remarquez des signaux alarmants ? Soit vos plantes sont malades soit il y a quelque chose qui ne convient pas à leur croissance. Lorsque vous faites le constat que vos plantes sont touchées par une maladie, il ne faut pas perdre du temps, il faut agir rapidement. Dans cet article nous vous proposons les mesures à prendre dans cette situation.

Identifier le problème

 Après avoir constaté que vos plantes sont atteintes par une maladie, il est nécessaire d’identifier la maladie dont il est question. Pour un traitement efficace et rapide, il est essentiel de détecter le problème exact et sa cause. Des carences et des maladies peuvent présenter les mêmes symptômes. Par exemple une décoloration des feuilles peut être le symptôme d’une carence tout comme elle peut être le signe d’une attaque de champignons. Et on n’y remédie pas de la même manière. Pour identifier le problème dont souffrent vos plantes, vous pouvez faire vos propres recherches sur le net, dans des ouvrages de jardinage. Par ailleurs voici quelques maladies récurrentes dans les jardins :  

A lire également : Comment poser un parquet cloué ?

  •  Les champignons

 Avec l’arrivée de l’hiver, de nombreuses plantes qui craignent le froid deviennent très fragiles. Et l’humidité ambiante favorise le développement des champignons. Des champignons comme le Phytophtora, Botrytis s’attaquent particulièrement aux plantes d’intérieur en hiver. Les plantes prennent un aspect grisâtre et finissent par mourir. Le mildiou est également une maladie provoquée par des champignons. Elle se caractérise par des tâches brunes ou moisissures blanches qui apparaissent sur les feuilles.  Cette maladie apparait lorsque les feuilles sont mouillées lors de l’arrosage et lorsque le climat est humide. L’anthracnose est aussi une infection causée par un champignon. Elle se manifeste par l’apparition sur les feuilles de tâches brunes avec des points noirs. La pourriture grise est aussi une maladie causée par des champignons. Celle-ci attaque particulièrement les arbres fruitiers et les rosiers. L’alternariose  est une maladie causée par le champignon aleria. Elle touche beaucoup plus les pommes de terre, les carotte, les tournesols et les tomates. Cette maladie se caractérise par le brunissement des feuilles et une pourriture des tubercules. 

  •  Les parasites nuisibles 

 En dehors des champignons, il existe d’autres parasites qui peuvent également rendre vos plantes malades. Les tétranyques sont des araignées microscopiques rouge. Les chenilles quant à elles vont grignoter les feuilles de vos plantes. Vous pouvez également constater l’apparition de petites taches parsemées sur les feuilles. Les feuilles touchées par elles vont mourir. Les moucherons sont de très petites tailles apprécient l’humidité et la chaleur. La terre de vos plantes constitue un lieu privilégié pour leur ponte. Ainsi, des larves s’y développent, qui plus tard deviennent des moucherons. Ainsi, dans votre jardin, potager ou verger, il peut arriver que vos plantent tombent malades. Pourritures, tâches, chenilles, ces différents signaux sont à prendre au sérieux sans attendre. Pour que ces maladies ne contaminent pas toutes les plantes de votre jardin, il est important d’apprendre à les éviter et à les traiter. En cas de parasite nuisibles, l’utilisation d’insectes utiles comme les nématodes peut être une très bonne solution.

A découvrir également : Tout savoir sur les atouts du carrelage à imitation bois

Traiter le problème

En été mais aussi en hiver, la chaleur et l’humidité favorisent le développement des maladies aussi bien dans les jardins, que dans les potagers et les vergers. La meilleure manière de combattre ces maladies est la prévention. En offrant de meilleures conditions de cultures à vos plantes, vous les préserver de nombreuses carences et des parasites. Mieux vaut prévenir que guérir. Voici quelques actions préventives que vous pouvez poser : Vérifier quotidiennement les conditions de culture pour noter et corriger une anomalie.   

  • Acheter des semences résistantes certifiées et appropriées à votre climat ambiant. Comme pour des tomates, des melons, optez pour des variétés sélectionnées qui ne seront pas sensibles aux maladies les plus fréquentes.
  •  Pour éviter une invasion de champignons, l’arrosage doit être appliquée non pas sur les feuilles mais au pied des plantes.
  •  Couper et brûler les parties contaminées sur vos plantes. Pensez également à désinfecter votre matériel de travail au risque de contaminer les autres plantes de votre jardin.
  •  Éliminer tous les fruits malades. Éviter de les laisser pourrir sur l’arbre ou aux pieds des plantes. Ils constituent de réels réservoirs des maladies.
  •   Il est important de prévenir les maladies car une fois installées, les éradiquer est pénible.
  •  À présent si votre plante est déjà atteinte par une maladie, il est capital de la traiter le plus rapidement possible, afin d’éviter que la maladie ne se propage.

Pour le traitement curatif de vos plantes, voici quelques solutions que nous vous proposons :

  •  Appliquer du soufre sur les plantes malades. Les produits à base de soufre, vous pouvez en trouver dans les magasins spécialisés, dans les jardineries. Pour son application, vous suivrez simplement les indications inscrites sur le paquet.
  •    Pulvériser des produits insecticides. En fonction de la formulation, ils peuvent être très efficaces et rapides. Ils peuvent lutter contre la fouille, les pucerons, les cochenilles, les acariens.
  •  Le bicarbonate de soude, les décoctions d’ails sont souvent également utilisés par les jardiniers pour lutter contre divers insectes.

 Hormis ces traitements, vous pouvez également vous diriger vers un magasin spécialisé. Là, on vous proposera des pesticides adaptés à votre problème et à vos moyens.

Privilégier la lutte biologique

Dans la quête de mesure curative pour vos plantes, il est recommandé de privilégier une lutte biologique. Voici quelques méthodes de lutte biologique que vous pouvez expérimenter : 

  • Utiliser le Neem, c’est une huile essentielle qui agit tel un pesticide sur les parasites.
  • Appliquer dans votre jardin les nématodes. Il s’agit de microscopiques vers qui pourront vous aider à éradiquer de votre jardin les insectes et autres parasites nuisibles. Les nématodes viennent sous forme de poudre empaquetés dans des sachets. Tout ce que vous avez à faire c’est de diluer le sachet de nématode dans de l’eau et d’arroser vos plantes. Pour un résultat satisfaisant, il est nécessaire que le sol de votre jardin reste humide 10 jours après l’application des nématodes. Vos sachets de nématodes, vous pourrez en trouver dans des magasins spécialisés.

Catégories de l'article :
Actu