background img

Poux rouges dans le poulailler : que faire ?

Avez-vous eu à constater les signes des troubles physiques chez vos poules ? 

Avez-vous constaté une baisse du rendement des œufs pondus dans votre poulailler ? 

A lire également : Comment cuire une côte de bœuf au barbecue ?

Les jeunes poulets, meurent-t-ils de plus en plus dans votre poulailler ? 

Au constat de l’un ou l’autre de ces symptômes, vous devez prêter un peu plus d’attention à vos poules. 

A lire aussi : Commencer un jardin sans s'éclabousser, comment faire ?

Il est probable que vos poules soient victimes d’une infestation de poux rouges.

Que sont les poux rouges ? Quels sont les symptômes de leur infestation sur les poulets ? Comment s’en débarrasser ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous apporterons des réponses. 

  1. Que sont les poux rouges et à quoi ressemblent-ils ?

Les poux rouges sont des types d'acariens qui infestent les poules et d’autres oiseaux.

Ces nuisibles mesurent en moyenne 1 mm de long et 0,7 mm de large. 

D’un point de vue physique, les acariens des poulaillers ont une couleur qui varie souvent d’un gris clair translucide vers le marron clair. 

Ce minuscule acarien de la famille des tics est généralement difficile à détecter à l’œil nu. 

Le plus souvent, on les voit mieux quand ils sont en grand nombre.  

Leurs œufs translucide de couleur blanche et d’une dimension de 0,4 mm sont encore plus difficiles à détecter à l’œil nu. 

Véritable animal nocturne, les acariens rouges des poulaillers se cachent beaucoup plus dans les parois sombres et tous les coins difficiles d’accès. 

C’est ainsi qu’ils émergent dans la nuit pour se nourrir du sang des occupants de la basse-cour. 

Ils peuvent mettre quelques heures à sucer du sang des poules. 

Au lever du jour, ils retournent dans leur cachette pour digérer le sang consommé et s’en servir d’une autre partie pour se reproduire.

Contrairement à l’opinion populaire, les poux rouges ne s’attaquent pas spécifiquement à la poule. 

Ils infestent également toutes les autres espèces d’oiseaux. 

Avec le sang comme principal repas, les acariens des poules ont l’habitude de créer l’inconfort chez nos gallinacés.   

Les poux rouges sont beaucoup plus envahissants durant les étés chauds.

Cela s’explique par le fait que les périodes chaudes constituent le moment parfait pour ces acariens pour se reproduire. 

Ainsi, vous constaterez que leur nombre prolifère davantage au cours de ces périodes.

Cela se répercute également sur les poules qui deviennent plus agitées.

  1. Comment sont-ils entrés dans votre poulailler ?

L’origine des poux rouges est extérieure au poulailler. 

Généralement, ils sont emmenés dans le poulailler par les oiseaux sauvages et les pigeons. 

C’est en cherchant de quoi manger que ces derniers les déposent sur les mangeoires et les abreuvoirs lors de leur passage.

Même dans les espaces clos, il est toujours possible que ces oiseaux contaminent la volaille par le simple fait de se reposer sur la clôture du poulailler.     

  1. Quels sont les signes et symptômes d'une infestation ?

Les poux rouges sont généralement difficiles à détecter à cause de la petitesse de leur taille.

Parfois, même les éleveurs les plus expérimentés ont du mal à détecter leur présence. 

Ils s’en aperçoivent souvent lorsque l’état de leurs gallinacés a commencé à se dégrader.

Le plus souvent, c’est quand ils commencent à se multiplier en grand nombre que les éleveurs détectent leur présence. 

Bref, les acariens rouges des poulaillers ne sont pas faciles à détecter. 

Néanmoins, il existe des signes avant-coureurs de leur présence dans le poulailler. 

Ceci dit, lorsque vous constatez l’un de ces signes chez vos poules, cela est une preuve qu’elles sont infestées. 

Prêtez attention pour voir si :

  • Vos poules ont une crête et une muqueuse pâle ;

  • Elles sont stressées et nerveuses ;

  • Si vous faites l’élevage extérieur, vous constaterez qu’à la tombée de la nuit, les poules ne voudront plus aller dans le poulailler ;

  • Elles somnolent beaucoup et se grattent assez souvent ;

  • La quantité d’œufs récoltée dans le poulailler a diminué.

Il est également possible de constater la présence des poux rouges dans votre poulailler par la surveillance des poules.

Pour ce faire, vous pouvez observer attentivement la chaire de vos poules.

Si vous constatez la présence des points noirs sur leur peau, cela est le signe d’une infestation des poux rouges. 

En effet, ces taches noires sont les marques laissées par les piqûres des acariens rouges. 

Regardez aussi bien les fientes des poules, il est aussi possible d’y trouver des poux rouges morts.

Pour vous aider à identifier la présence des poux rouges dans votre poulailler, nous avons déniché quelques méthodes efficaces pour vous :

  • Passez dans le poulailler dans la nuit. Si les poux rouges y sont présents, vous constaterez, à l’aide d’une torche, leur présence sur les perchoirs ;

  • Faites un piège pour détecter la présence des poux rouges. Pour cela, vous pouvez scotcher un mouchoir rouge sur le perchoir. Le matin, vous constaterez que ces acariens rouges s’y sont glissés ;

  • Il est aussi possible de détecter leur présence en recherchant leur déjection. Si vous constatez la présence d’une poudre semblable à une traînée de sel et de poivre dans votre poulailler, alors, là, vous avez affaire aux déjections des poux rouges ;

  • La meilleure façon de détecter leur présence, c’est de regarder dans les parois des planches et tous les endroits cachés du poulailler.

  1. Quel est le traitement contre les poux rouges chez les poulets ?

Au vu du rythme avec lequel les poux rouges se multiplient dans les poulaillers, si vous ne faites rien après avoir constaté leur présence, vous risquez de voir toute votre volaille être décimée.

A cet effet, dès que vous constatez leur présence, vous devez prendre les mesures drastiques pour vous en débarrasser.

La première chose à faire pour vous débarrasser d’eux, c’est de créer un environnement sain dans lequel ils ne pourront pas se propager facilement. 

Pour ce faire, vous devez procéder au nettoyage total de votre poulailler.

Ce n’est pas une affaire de nettoyage superficiel. 

Vous allez prendre tout votre temps pour le faire minutieusement.

Ainsi, pour vous débarrasser complètement d’eux, toute la paille et la litière du poulailler doivent être enlevées et brûlées. 

Évitez de les poser près du poulailler sans les brûler. Sinon, dès que vous allez remettre les poules au poulailler, ils reviendront en force.

Utiliser seulement de l’eau pour nettoyer ne serait pas suffisant pour vous en débarrasser.

Tout ce qui va rester dans le poulailler doit être correctement nettoyé et désinfecté.  

Rassurez-vous de ne pas laisser à l’extérieur un outil ou toute autre chose qui vient du poulailler sans le désinfecter.

Etant donné que ces acariens peuvent survivre pendant des mois dans des conditions extrêmes, il est possible qu’ils y reviennent si vous n’éloignez pas tous les objets qui sortent de là.

Démonter tous les supports qui sont présents dans le poulailler afin de vous en débarrasser une fois pour toutes de ces bestioles.

Pour le nettoyage de votre poulailler, il existe plusieurs produits qui peuvent vous aider à obtenir des bons résultats. 

Nous avons par exemple : le vinaigre, la terre de diatomée et la cendre de bois.

Traiter le poulailler avec la cendre de bois

La cendre de bois est un produit naturel obtenu à partir de la combustion du bois. 

En tant que produit naturel, elle n’est pas toxique pour les poules.

Cependant, il s’avère qu’elle n’est pas du tout appréciée par les poux rouges. 

Ainsi, vous pouvez vous en servir pour les éloigner de votre poulailler.

Pour ce faire, répandez-la une à deux fois par semaine dans tous les recoins les plus sombres où peuvent se trouver les acariens rouges.

Pour se débarrasser des acariens qui sont déjà sur les poules, vous pouvez déposer les mottes de cendre partout dans le poulailler. 

Ainsi, les poules vont s’y coucher pour se badigeonner. Cela leur permettra de se débarrasser de ces parasites.

Traitement avec la terre de diatomée

Présent dans de nombreux commerces, la terre de diatomée peut être utilisée pour se débarrasser des parasites rouges des poulaillers. 

Produit abrasif, sa manipulation nécessite l’usage des gants et d’un masque. 

La terre de diatomée est une poudre que l’on peut trouver en couleur blanche ou en couleur grise.

Pour l’utiliser dans le cadre de la lutte contre les acariens des poulaillers, vous devez la répandre un peu comme la cendre dans les poutres, les perchoirs ou tout autre endroit où peuvent se cacher ces parasites. 

Outre les poux rouges, la terre de diatomée vous aidera à vous débarrasser d’autres parasites dans votre poulailler.

Utiliser le vinaigre blanc

Lors du grand ménage dans votre poulailler, vous pouvez vous servir du vinaigre blanc pour vous débarrasser des poux rouges présents dans les parois des mangeoires et des abreuvoirs.

En plus d’être efficace contre ces parasites, il vous aidera à vous débarrasser de nombreuses bactéries et autres micro-organismes présents dans votre poulailler.   

Même s’il ne tue pas les poux rouges, il aide à les repousser. De ce fait, il représente la meilleure alternative au traitement utilisé habituellement contre ces parasites. 

En plus de cela, c’est un produit naturel inoffensif pour les poules. 

Outre ces produits, il est aussi possible de capturer les poux rouges en introduisant des prédateurs dans le poulailler.

L’utilisation des prédateurs dans la lutte contre les acariens rouges entre dans le cadre de la lutte biologique. 

Cette dernière est une méthode efficace de lutte contre les parasites. 

Contrairement à la lutte chimique, elle est respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. 

Introduire un prédateur des acariens rouges dans le poulailler permettra d’éliminer uniquement les acariens. 

Cela présente un avantage en ce sens que les autres êtres vivants présents dans le milieu ne sont pas attaqués. 

Le véritable prédateur naturel des poux rouges se nomme Androlaelaps Casalis. 

Introduit dans votre poulailler, cet acarien, que l’on trouve un peu partout à l’état naturel, se charge uniquement de combattre les poux rouges. 

Il n’est pas offensif pour les poules et encore moins pour l’homme. 

La lutte contre les acariens rouges peut aussi se faire par le renforcement de la résistance des poules. 

En effet, il existe des produits chimiques qui peuvent être mis à la disposition des poules pour les permettre d’être plus résistant aux attaques de ces parasites.  

  1. Comment éviter qu'ils ne reviennent ?

« Prévenir vaut mieux que guérir » entend-on souvent dire. Une fois que vous vous êtes débarrassé des poux rouges, pour éviter d’avoir affaire à une autre attaque, il vaudrait mieux prendre des mesures préventives. 

A cet effet, plusieurs méthodes préventives s’offrent à vous :

Mettre sur pied des méthodes de surveillance accrue

La meilleure méthode pour éviter que les poux rouges ne reviennent dans votre poulailler, c’est de veiller sur votre volaille et sur le poulailler.

Cela passe par une surveillance régulière de l’état de santé de vos poules et une surveillance de la présence des poux dans le poulailler. 

Ainsi, vous devez chaque fois scruter vos poules pour vous rassurer qu’elles sont bien portantes. 

Pour cela, vous devez vous rassurer qu’elles ne portent pas des marques de piqûre sur elles. Contrôler leur état pour voir si elles ne sont pas anémiées. 

Pour ce qui est du poulailler, scruter toutes les parois cachées afin de vous assurer que ces acariens ne s’y sont pas logés. 

Adopter des attitudes qui vont éloigner les oiseaux du poulailler

Étant donné que ce sont les oiseaux qui sont les principaux vecteurs de transmission des acariens rouges, les éloigner du poulailler diminuerait les risques d’infestation. 

A cet effet, ne leur donnez pas l’occasion de se rapprocher du poulailler. 

Pour cela, éloignez du poulailler toute source d’aliment qui peut les attirer.

Par contre, si vous faites l’élevage à l’extérieur dans un parc par exemple, créez un enclos qui va empêcher les oiseaux d’y accéder. 

Vous pouvez par exemple utiliser un filet pour protéger votre enclos. 

Pensez à l’hygiène avant tout

Même si ce sont les oiseaux qui emmènent les poux rouges dans le poulailler, leur prolifération est plus liée aux conditions d’hygiène qui sévissent dans le milieu.

En gardant régulièrement votre poulailler propre, vous créerez des conditions inappropriées pour le développement des acariens rouges.

Ainsi, vous devez prendre l’habitude de nettoyer régulièrement la fiente dans votre poulailler, changer et brûler l’ancienne paille et litière, laver et désinfecter la mangeoire et l’abreuvoir.

Catégories de l'article :
Actu