background img

Pourquoi installer un récupérateur d’eau dans le jardin ?

Bien que le jardin se prépare petit à petit à l’automne puis à l’hiver, le mois d’octobre est loin d’être de tout repos pour le jardinier. Entre les dernières récoltes estivales et les plantations hivernales, la préparation du terrain pour la saison froide, les arbres à tailler ou encore ce petit coin de terre à biner au fond du jardin, en tant que jardinier vous avez toujours une occupation sous le coude pour vous distraire. Une bonne nouvelle aux vues des mauvaises nouvelles qui entrent en vigueur en ce début de mois d’octobre avec notamment les tarifs du gaz qui se mettent à grimper. En tant que jardinier vous scrutez tout particulièrement la hausse du prix de l’eau. Cette dernière ne cesse d’augmenter d’environ 10% de son prix par an. Alors que les voyants sont au rouge, vous avez d’ores et déjà trouvé des astuces pour économiser l’eau. Pourquoi ne pas aller plus loin en installant un récupérateur d’eau de pluie ?! Gros plan sur les avantages d’une astuce pour économiser l’eau et pallier la soif au jardin.     

C’est quoi un récupérateur d’eau ? 

Le récupérateur d’eau est une sorte de grande cuve qui permet de recueillir les eaux de pluie. Hors-sol ou enterré, classique ou design, raccordé ou non à vos gouttières, avec un couvercle ou encore un robinet, le récupérateur d’eau vous permet de stocker cette précieuse ressource à l’état pur et sans odeur. Les professionnels du secteur proposent également des modèles de récupérateur d’eau équipés d’un système de dégrillage qui rejettent les déchets épais comme les feuilles mortes et les pierres, d’un système de filtres qui purifient le liquide avant qu’il ne soit stocké. En le reliant à votre tuyau d’arrosage, vous pourrez arroser votre jardin, nettoyer vos allées, laver votre voiture sans recourir à votre alimentation en eau potable. Vous pouvez aussi combiner le récupérateur d’eau à un réseau de robinetterie indépendant de celui de l’eau potable pour alimenter vos toilettes. En effet, il n’est indispensable d’avoir de l’eau potable pour évacuer les selles. 

A lire aussi : Ce que vous devez savoir sur les capteurs de sécurité aux portes et fenêtres

Quels sont les avantages d’un récupérateur d’eau ? 

L’eau est essentielle à la vie et au jardin, inutile donc de la gaspiller. Le récupérateur d’eau est une excellente solution pour faire face aux enjeux climatiques, mais aussi pour réduire votre facture d’eau. D’autant que cela ne nécessite pas d’aménagements importants et vous n’aurez besoin que peu d’outils. Sa mise en place est très facile, son utilisation l’est tout autant. Vous pourrez arroser naturellement vos plantes même en cas de restriction d’arrosage lors de fortes chaleurs pendant les périodes estivales. Bien entendu, veillez à privilégier un équipement adapté à vos besoins pour disposer d’une eau de pluie gratuite et abondante. Entre geste économe et gestes écocitoyen pour économiser l’eau, vous profiterez d’une eau non calcaire. Parfait pour que vos plantations resplendissent de beauté. Cerise sur le gâteau, sachez que récupérer l’eau de pluie vous donne droit à des aides financières : certains départements et collectivités locales subventionnent l’installation de dispositif pour récupérer les eaux de pluie (prenez contact avec votre mairie et votre département pour savoir si vous des aides sont proposées). En somme, vous êtes gagnant sur tous les plans.

Comment installer un récupérateur d’eau dans son jardin ?

Vous êtes convaincu des avantages du récupérateur d’eau, mais vous ne savez pas comment l’installer ? Pas de panique, c’est plus simple que ça en a l’air ! Voici les étapes à suivre pour installer un récupérateur d’eau dans votre jardin :

Lire également : Aménager une jolie petite terrasse sans se ruiner, c'est possible !

Le premier élément à prendre en compte est bien sûr l’emplacement de votre futur récupérateur d’eau. Il doit être installé sur une surface plane et stable et proche de la descente des gouttières. Évitez les endroits trop éloignés, car cela augmentera le coût des tuyaux qui transporteront l’eau collectée vers vos plantations.

Pour installer un récupérateur d’eau, il vous faudra quelques outils : une scie cloche pour percer un trou dans la cuve, un kit de fixation (visserie) pour fixer la goulotte au mur ou encore une pince à sertir si vous avez opté pour une installation avec des raccords PVC… Selon les modèles choisis, certains équipements peuvent être fournis dans le carton du produit acheté.

C’est désormais l’étape cruciale : positionner votre cuve selon son poids et sa capacité. Prenez garde aussi aux parois tapissées lorsqu’il s’agit de modèles murs végétalisables ou habillables. Vous pouvez enterrer partiellement la cuve pour plus de discrétion et un meilleur rendu esthétique.

Pour collecter l’eau de pluie, vous devrez raccorder le récupérateur d’eau à vos gouttières en utilisant une goulotte ou un coude qui orientera l’eau dans votre système. L’utilisation du filtre anti-feuilles est recommandée afin d’éviter que des débris ne bloquent le tuyau.

Il ne reste plus qu’à installer les robinets sur la cuve pour contrôler l’écoulement de l’eau vers votre potager ou votre pelouse, par exemple. Vous pouvez aussi ajouter des adaptateurs pour connecter des tuyaux d’arrosage afin de distribuer facilement l’eau stockée aux endroits souhaités.

Avec ces quelques étapes simples, vous êtes prêt à utiliser efficacement un récupérateur d’eau dans votre jardin ! Et n’oubliez pas : vous devez vérifier régulièrement son installation pour vous assurer du bon fonctionnement et éviter tout risque sanitaire lié à une eau stagnante.

Quelles sont les différentes formes de récupérateurs d’eau disponibles sur le marché ?

Les récupérateurs d’eau sont des équipements de plus en plus populaires dans les jardins. Ils permettent de collecter l’eau de pluie pour l’utiliser ultérieurement à divers usages tels que l’arrosage des plantations, le nettoyage ou encore le remplissage de la piscine. Si vous souhaitez vous équiper d’un récupérateur d’eau, plusieurs modèles sont disponibles sur le marché.

Ce type de récupérateur est posé au sol et se raccorde aux gouttières afin de recueillir l’eau tombée du toit. Il prend souvent la forme d’une cuve cylindrique verticale munie d’un couvercle amovible, dont la capacité varie généralement entre 200 et 1000 litres. Le modèle aérien est un choix pratique pour les petits jardins car il ne nécessite pas une installation complexe ni un grand espace.

Contrairement au modèle aérien, ce type de récupérateur est installé sous terre pour une meilleure discrétion visuelle et un rendu esthétique optimal. La cuve enterrée peut contenir jusqu’à plusieurs milliers de litres d’eau et nécessite une installation professionnelle par rapport à sa taille imposante ainsi qu’un coût relativement élevé comparativement aux autres modèles.

Il s’agit ici aussi d’une solution astucieuse en matière écologique qui associe deux fonctionnalités : celle du stockage d’eau et celle de la végétalisation. Le mur végétalisable permet effectivement d’installer des plantations directement sur sa face, que ce soit pour son potager ou pour habiller une façade avec un mur végétal. La cuve se situe alors derrière le support mural.

Ce modèle est particulièrement avantageux lorsqu’il s’agit de construire une maison neuve ou lors d’une rénovation complète de l’existant puisque cet équipement peut être installé directement dans les fondations du bâtiment. Il est ainsi parfaitement invisible et ne prend pas de place dans le jardin.

Que vous optiez pour un récupérateur aérien, enterré, intégré à votre maison ou encore un mur végétalisable, il existe forcément une solution qui correspond à vos besoins. Les avantages sont nombreux : économies financières sur votre facture annuelle d’eau, respect écologique mais aussi valorisation de vos espaces extérieurs grâce aux installations paysagères comme les murs verts par exemple. N’hésitez plus et installez dès maintenant un récupérateur d’eau pour profiter au maximum des bienfaits qu’il procure !

Catégories de l'article :
Aménagement