background img

La maison bois : Une solution pour décarboner le secteur de la construction

La maison bois : Une solution pour décarboner le secteur de la construction

La lutte contre le réchauffement climatique, les progrès et la nécessité de préserver les ressources font que le plus ancien matériau de construction qui est le bois, est aujourd’hui le matériau du futur. Découvrons sans plus tarder pourquoi construire une maison en bois et comment la faire construire en France !

Pourquoi construire une maison en bois ?

Comme le dit l’architecte Mischa Witzmann dans la rubrique dédiée au maison bois du site bois.com le bois “c’est un matériau chaleureux et très esthétique qui permet de mener de vraies réflexions sur l’architecture écologique et durable”.

A lire également : Quel est le poids de la terre ?

La réduction de l’empreinte carbone : un enjeu majeur

Plus que jamais, le secteur de la construction bois répond aux enjeux de notre planète : réduction de l’empreinte carbone et de la consommation énergétique des bâtiments, amélioration technologique, optimisation des ressources d’énergie, confort et bien-être des utilisateurs.

Les arbres absorbent le CO₂, libèrent de l’oxygène et stockent du carbone pendant leur croissance. Une fois coupé, transformé et protégé au sein d’un bâtiment, le bois reste très longtemps un réservoir de carbone.

A voir aussi : Clôture pour son jardin : laquelle choisir ?

De nouveaux arbres sont plantés et cultivés pour remplacer les arbres abattus. Ce jeune sujet alimente la pompe à CO₂ naturelle, créant un cercle vertueux de captation du carbone. Réaliser une construction avec du bois de forêts durables crée un cercle vertueux pour le carbone.

On estime qu’un mètre cube de bois contient 700 kg de CO₂. Le procédé industriel de transformation du bois en matériau du secteur de la construction de type CLT (Cross Laminated Timber) est lui-même peu énergivore, générant environ 183 kg CO₂/m3.

En ajoutant le transport depuis une usine distante d’approximativement 1 000 km (approximativement 57 kilogrammes de CO₂), un m3 de bois CLT massif utilisé sur site stocke 460 kilogrammes de CO₂ et un m3 de béton émet la même quantité (471 kg CO₂/m3). Le gain carbone est de près de 1 tonne de CO₂/m3.

Réduire l’empreinte carbone est un enjeu essentiel pour le secteur de la construction. Les activités du secteur de la construction représentent plus de 60 % des émissions du cycle de vie des bâtiments. L’utilisation du bois massif comme matériau du secteur de la construction est donc une solution pour la filière de la construction.

De nouveaux matériaux

Avec le développement en France de bâtiments en bois à grande échelle après la guerre, de nouveaux matériaux de construction en bois ont été développés grâce à la technologie d’assemblage structurel.

Ces techniques nous ont permis de dépasser les dimensions naturelles du bois en réalisant de grands profilés, de filtrer et d’éliminer les défauts du bois pour améliorer ses performances.

Ces nouveaux matériaux, tels que le CLT et le LVL (Laminated Vernier Lumber), devenus une tradition aujourd’hui appelée bois d’ingénierie, ont ouvert un large éventail de possibilités pour le secteur de la construction en bois moderne.

La maison bois : Une solution pour décarboner le secteur de la construction

Comment faire construire une maison en bois

Une fois le plan de la future maison en bois sélectionné et validé, l’architecte, l’artisan ou l’entrepreneur transmet le plan de charpente à l’atelier/copartenaire en France pour faire construire tous les pans de la fondation de la future maison.

Ceux-ci sont fabriqués en fonction de vos choix d’encadrement de la maison. Si la maison en bois est en kit, à ce stade, par exemple, toute la maison est réalisée. Cependant, la fabrication d’ossatures pour maisons en bois dépend aussi du choix de l’isolation. En effet, le plan sera différent si vous décidez d’isoler par l’extérieur ou l’intérieur.

Bien qu’elle soit en bois, ce type de maison reste lambda. Une fois la charpente réalisée, les profilés et les matériaux qui composent la maison arrivent sur le terrain et le gros œuvre est posé.

La fondation est installée. En général, les maisons en bois sont installées avec des plots. Certaines personnes font le choix de fondations en béton, néanmoins cela n’est pas très écologique. Le bardage est appliqué sur les murs extérieurs après que les murs et les cadres ont également été assemblés. La première chose que vous verrez est la finition extérieure, que vous avez choisie avec votre architecte ou constructeur.

Ensuite, selon ce que vous choisissez, le toit est installé. Toit plat ou toit traditionnel. Cette étape est appelée « mise hors d’eau » car la maison est désormais protégée des intempéries.

Si l’isolation est une étape qui fait partie intégrante du gros œuvre, elle est très importante, parce que dans une maison en bois les étapes se déroulent à des moments différents selon les plans.

Par exemple, si vous optez pour une isolation par l’extérieur (pour la construction d’une maison passive), les panneaux d’isolation peuvent être placés devant les murs et surtout, ils peuvent être inclus dans le plan avant de construire la maison. Si l’isolation est traditionnelle, des doubles parois sont posées pour accueillir l’isolation entre les murs, même par l’intérieur.

La suite concerne les travaux de menuiserie extérieure et intérieure (portes, fenêtres) et la pose de leur isolation. Une fois cette phase terminée, d’autres phases de construction suivront. Cloisons, pose de plafonds, pose de plomberie, installations électriques, chauffage et ventilation, mais également revêtements de sols et murs. Ces dernières étapes viennent avant l’emménagement de votre nouveau logement.

Les avantages environnementaux de la construction en bois

La construction en bois est avantageuse pour l’environnement de plusieurs façons. Les arbres sont une source renouvelable de matière première qui peut être régénérée rapidement, contrairement aux autres matériaux de construction tels que le béton ou l’acier. La croissance des forêts permet aussi la capture et le stockage du carbone atmosphérique, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre.

La fabrication du bois nécessite moins d’énergie que celle des autres matériaux. Les procédés industriels utilisés dans la production des panneaux en bois sont moins gourmands en énergie et génèrent moins d’émissions polluantes que ceux utilisés dans la fabrication du béton ou de l’acier. Leur transport sur les chantiers est aussi plus facile grâce à leur légèreté.

Les constructions en bois ont une excellente performance thermique grâce à leurs propriétés isolantes naturelles. Elles offrent donc une excellente résistance au froid et à la chaleur tout en étant très confortables à vivre sans avoir besoin d’un chauffage excessif même pendant l’hiver rigoureux.

Il y a aussi un impact positif sur la qualité de vie des habitants avec ce type de construction : elle offre un environnement sain avec peu ou pas d’émanations toxiques provenant des produits chimiques traditionnellement utilisés dans certains types d’isolants synthétiques comme le polystyrène expansé (PSE), le polyuréthane (PUR), etc., souvent responsables d’allergies respiratoires et d’irritations cutanées graves chez certaines personnes sensibles.

Il faut souligner que cette solution est aussi très économique pour les propriétaires de la maison. Les coûts d’entretien sont moindres grâce à l’utilisation de matériaux durables tels que le bois massif ou lamellé-collé, qui nécessitent peu d’entretien et ont une longue durée de vie.

La construction en bois offre plusieurs avantages environnementaux évidents. Cette méthode devrait être encouragée par les gouvernements dans leur politique de développement durable tout en sensibilisant le public aux aspects positifs liés à ce type d’habitat écologique.

Les coûts et la rentabilité d’une maison en bois comparés à une maison traditionnelle

Les coûts de construction d’une maison en bois sont souvent semblables à ceux d’une maison traditionnelle. En revanche, les coûts de maintenance et d’exploitation peuvent être beaucoup plus bas.

Le prix du bois a augmenté ces dernières années, mais il reste compétitif par rapport à l’acier ou au béton qui ont le désavantage d’être sujets à la corrosion. Les prix varient aussi selon la qualité des matériaux utilisés pour la construction.

Pour déterminer si une maison en bois est rentable sur le long terme, il faut prendre en compte plusieurs facteurs tels que l’emplacement, la surface habitable souhaitée ainsi que les équipements nécessaires. Vous devez noter qu’un bâtiment bien conçu peut être très économique à exploiter et peut générer des économies significatives sur les factures énergétiques.

Il existe aussi des avantages financiers liés aux propriétés environnementales du bois dont la principale est probablement sa capacité à stocker du carbone pendant toute sa durée de vie (1 m³ de bois stocke 0,9 tonne CO2). Investir dans une construction écologique, c’est choisir un type de projet durable qui peut apporter un impact positif sur notre environnement tout en offrant une excellente protection contre les fluctuations climatiques.

Des aides financières gouvernementales existent afin d’aider les particuliers souhaitant faire construire leur domicile avec cette méthode alternative respectueuse de l’environnement.

De manière générale donc, on peut dire que même si initialement le coût de construction d’une maison en bois peut être plus élevé que celui d’une maison traditionnelle, cette différence se réduit rapidement lorsqu’on considère les avantages sur le long terme de cette méthode. Effectivement, la faible consommation d’énergie et les économies réalisées sur les factures énergétiques viennent souvent compenser l’investissement initial.

Construire une maison en bois est un choix judicieux non seulement pour protéger notre environnement mais aussi pour nos finances personnelles. Les propriétaires bénéficient ainsi d’un habitat confortable à moindre coût tout en contribuant à la préservation de l’environnement et au développement durable.

Catégories de l'article :
Actu