background img

Les meilleures astuces de lutte biologique

Pour combattre les nuisibles ou les ravageurs dans votre jardin ou votre potager, il est possible d’utiliser les pesticides ou d’autres méthodes qui ne font pas intervenir les produits chimiques. Le plus souvent, la méthode la plus conseillée comme alternative à la lutte chimique est celle de la lutte biologiqueElle consiste à utiliser les organismes vivants pour combattre les insectes ravageurs. Généralement, cette méthode est préférable à l’utilisation des produits chimiques qui est fortement critiquée pour son impact néfaste sur l’environnement. Dans la suite de cet article, nous vous ferons parcourir toutes les astuces de lutte biologique à utiliser pour combattre les nuisibles sur vos plantes.

Utilisation des insectes utiles 

Les insectes utiles ou insectes auxiliaires sont des prédateurs d’autres insectes. L’intérêt de l’utilisation des insectes utiles pour combattre les nuisibles des potagers réside dans le fait qu’ils permettent de réduire la population des insectes ravageurs sans toutefois les exterminer complètement. Cela est d’un grand intérêt pour l’équilibre de la biodiversité. En effet, chaque être vivant constitue un maillon très important de la chaîne alimentaire. Ainsi, l’exterminer revient à créer un déséquilibre sur cette chaîne alimentaire. Cela est mauvais pour la biodiversité, en ce sens que ce manque affecterait considérablement le mode de vie d’autres organismes vivant. Les insectes utiles les plus connus sont :

A découvrir également : Comment se débarrasser des puces de lit ?

  • La coccinelle

La coccinelle est un prédateur naturel des pucerons. Les pucerons quant à eux sont des redoutables insectes ravageurs qui se nourrissent de la sève des plantes. Une coccinelle peut consommer en moyenne près de 50 pucerons par jour. Cela contribue à la réduction de la population de ses nuisibles. Si vous disposez d’un potager envahi par ces bestioles, vous pouvez y attirer des coccinelles en y plantant des végétaux dont ils se nourrissent du nectar de leur fleur. Vous pouvez également acheter les coccinelles pour les introduire dans votre potager.

  • La guêpe

La guêpe n’a pas de préférence pour un type particulier d’insectes ravageurs. Elle tue tous les insectes ravageurs qu’elle rencontre sur son chemin.

A découvrir également : Comment cuire une côte de bœuf au barbecue ?

  • L’araignée

Bien que l’araignée ne soit pas un insecte, il a un régime constitué essentiellement des insectes ravageurs. Grâce à sa technique de chasse très efficace, ce prédateur peut consommer une grande quantité de nuisible par jour. 

  • La libellule 

Elle est considérée comme le plus grand prédateur des insectes nuisibles. En dehors de ces derniers, elle se nourrit aussi des vers, des chenilles et des cochenilles qui s’attaquent aux plantes.

Les solutions non invasives de la lutte biologique

Comme nous l’avons évoqué plus haut, la lutte biologique utilise les organismes vivants pour lutter contre les insectes ravageurs et d’autres nuisibles des potagers. Bien que la solution la plus connue soit celle que l’on utilise les prédateurs, il est bon de savoir qu’il existe d’autres solutions de lutte biologique bien efficaces. Parmi ces derniers, on a :

  • L’utilisation des parasitoses

Les parasitoses sont des espèces vivantes qui après avoir colonisé leur hôte utilisent les ressources de ces derniers pour se nourrir. C’est ainsi, que n’ayant plus de quoi se nourrir, leur hôte finissent par mourir. Cette technique est souvent utilisée en agriculture pour lutter contre certaines espèces de ravageurs.

  • La lutte biologique par utilisation des prédateurs

Ici, il est question d’introduire ou de créer les conditions favorables au développement d’une autre espèce prédateur des ravageurs qui se trouvent dans votre jardin. C’est le cas des insectes comme les coccinelles comme nous avons évoqué plus haut.

  • Utilisation des méthodes culturales

Cette solution de lutte biologique regroupe un ensemble des méthodes dont le but est de créer autour d’une culture des conditions de vie défavorables au développement des insectes ravageurs. Nous avons par exemple : l’adoption de la biculture, le retardement ou l’anticipation de la saison des semis, la pratique de la jachère, etc.

Un pas en avant pour l’environnement

L’utilisation des méthodes biologiques pour lutter contre les insectes nuisibles constitue une bonne chose pour la cause environnementale. En effet, cette méthode est la meilleure alternative pour se débarrasser de l’utilisation des pesticides qui ont longtemps fait l’objet de nombreuses critiques. Pour mieux apprécier l’intérêt de la lutte biologique sur l’environnement, il est convenable de mener dans un premier temps une analyse sur les effets néfastes des pesticides. Par la suite, nous pourrons présenter les bienfaits apportés par la méthode de lutte biologique sur les cultures et l’environnement.Comme nous venons de le mentionner, les pesticides ont un effet très néfaste sur l’environnement à plusieurs niveaux. Déjà, il faut noter que les sols sur lesquels les cultures qui sont pulvérisées en luttant contre les insectes ravageurs se polluent. En plus de cela, les produits chimiques issus de la pulvérisation des pesticides peuvent contaminer la nappe phréatique dans un grand rayon. Les produits chimiques contenus dans les pesticides sont également entraînés par les eaux de ruissellement pour contaminer les eaux des rivières et des fleuves. Cela peut être très néfaste pour la faune et la flore aquatique.Contrairement à l’utilisation des pesticides qui ne permet pas de cibler une espèce déterminée de ravageurs, la lutte biologique permet de conserver la biodiversité en s’orientant vers une espèce précise. En plus de cela, la lutte biologique n’extermine pas l’espèce pour laquelle elle a été déclenchée. En effet, elle permet de réduire la population de l’espèce cible. Ce qui contribue au maintien de l’équilibre de l’écosystème.Nous pouvons retenir que la lutte biologique est une bonne alternative à l’utilisation des pesticides. Ainsi, il faudra penser à l’appliquer à grande échelle pour réduire l’utilisation des pesticides et de son impact sur l’environnement.

Quand utiliser la lutte biologique ?

Il est convenable de mentionner que la lutte biologique est indiquée pour toutes les espèces de plantes. La question à se poser est plutôt celle de savoir la méthode biologique la plus indiquée pour combattre un nuisible bien déterminé. Ainsi, après avoir trouvé la réponse à cette question, vous pouvez à tout moment adopter la méthode de lutte biologique la plus efficace pour combattre ce ravageur.De même, si vous en avez marre de consommer les produits agricoles infestés par des pesticides et êtes soucieux de votre santé et de l’environnement, changer de technique et adoptez directement la méthode de lutte biologique. 

Catégories de l'article :
Actu