background img

Comment lutter contre les mouches de terreau ?

mouche de terreau

Vous apercevez régulièrement des minuscules insectes tournant autour de vos plantes ? Cela ne fait aucun doute qu’il s’agit des mouches du terreau. Même si l’insecte ne présente pas un véritable danger, ses larves peuvent complètement détruire vos plantes vertes. Larves qui sont le fruit d’une transformation des œufs semblables à des vers aux corps translucides et à la tête noire. Ces larves se développent ainsi autour des racines de la plante et sont à l’origine d’importants dommages. Lorsqu’elles mangent des poils radiculaires, cela favorise l’ouverture des portes aux bactéries et champagnes. Il est alors nécessaire de mener une sérieuse lutte contre ces fameuses mouches de terreau. Mais quelle est la procédure à suivre pour y arriver avec succès ? Dans cet article, nous vous délivrerons toutes les astuces possibles pour éradiquer ces mouches.

Opter pour des solutions naturelle

Les méthodes naturelles sont les plus efficaces et les moins invasives pour lutter contre les mouches de terreau. Il existe ainsi diverses solutions qui dépendent de l’outil que vous désirez utiliser. Parmi elles, la toute première est de maintenir le terreau de la plante sec entre deux arrosages. Si le terreau est régulièrement humide, il n’y aura aucunement interruption du cycle de vie de la mouche. Pourtant lorsque la terre est sèche, la mouche de terreau ira chercher un autre endroit pour pondre et les fameuses larves ne résisteront pas.

A lire aussi : Traitement de la tavelure de l'abricot, comment gérer les abricots touchés par la tavelure de la pêche ?

Tenant compte de la saison, l’évaporation peut aisément avoir lieu. Le plus judicieux pour vous serait un arrosage suffisant avec un à deux jours de séchage entre ces deux arrosages. Cela permettra une véritable réduction de mouches de terreau autour de vos plantes.

Ensuite, faites le choix de pots adaptés afin d’éviter une infestation des mouches du terreau. En effet, il serait convenable que vos pots soient percés dans le fond afin de permettre l’écoulement de l’excédent d’eau. Au cas contraire, le terreau sera toujours humide. Cette action favorisera forcément la prolifération des mouches de terreau qui vont pourrir les racines de vos plantes. Ceci est analogue avec l’eau stagnante dans les coupelles placées sous vos plantes. N’oubliez pas que les mouches de terreau n’ont besoin que de telles conditions pour leur nutrition.

A lire en complément : Qu'est-ce que le broccolini , comment faire pousser des plants de bébé brocoli ?

Vous pouvez aussi placer au-dessus du terreau du sable ou des billes décoratives afin d’empêcher que les mouches ne pondent. Il est aussi possible d’utiliser tout matériau naturel qui garantit la protection du terreau. Soyez attentif et au moindre constat du remplissage du pot d’une couche moisie, faites du rempotage afin de vous libérer de cette couche de moisissure.

Il est également important de chercher à établir une certaine distanciation entre vos plantes. Cela permet d’éviter toute contamination d’une plante infestée par une autre. La possibilité de créer un piège n’est pas à mettre à l’écart. En véritables fanatiques de l’odeur du vin ou du vinaigre, les mouches tomberont forcément dans votre piège, si vous mettez un peu de liquide de vin ou de vinaigre dans un bol. Ce n’est pas toujours en les attirant que vous pourrez les piéger. Il est donc important pour vous de savoir que les mouches de terreau ne supportent pas l’acidité du citron.  Si vous ajoutez au citron du clou girofle, un répulsif naturel et efficace va être ainsi créé.

Il est aussi possible de créer un liquide naturellement répulsif pour vos plantes. Vous n’avez qu’à prendre 30 grammes de savon noir liquide et le laisser dissoudre dans un litre d’eau. Mettez le liquide obtenu dans un pulvérisateur, il sera véritablement toxique pour les mouches de terreau. Vous constatez alors que vous disposez d’un tas de méthodes naturelles à votre portée pour la lutte contre les mouches de terreau. Tout de même, ne perdez pas de vue que vous pouvez aussi mener une lutte biologique contre ces insectes nuisibles.

La lutte biologique

Les nématodes

Les nématodes sont un moyen durable de lutter contre les mouches des terreaux : ils mangent les larves et les plantes recommencent à vivre. Il suffit de les ajouter à l’arrosoir pendant deux à trois semaines. Les nématodes sont totalement inoffensifs pour les humains, les plantes et les autres animaux. Ils abritent des bactéries qui, à leur tour, parasitent les larves des insectes nuisibles. Le nématode est une minuscule créature ressemblant à un ver qui pénètre à l’intérieur de l’insecte cible. Une fois à l’intérieur, il libère ces bactéries qui se multiplient rapidement et tuent l’hôte dans les 24 à 72 heures suivant la pénétration.

Ils doivent évoluer dans un environnement humide pour être efficaces. En revanche, les températures trop basses ou l’exposition au soleil entraînent leur mort. Pour cette raison, ils sont administrés aux cultures et au sol en même temps que l’eau, tout en maintenant un taux d’humidité élevé. Comme ils ne sont pas classés comme pesticides, vous pouvez les trouver partout sur le marché et vous n’avez pas besoin d’autorisation pour vous en procurer.

Les autres solutions

Vous pouvez éliminer indéfiniment les mouches de terreau de vos plantes en faisant recours à d’autres solutions. Vous pouvez alors utiliser le thé noir. En effet, vous pouvez mettre du thé noir dans de l’eau et l’utiliser lors de l’arrosage. En faisant recours à cette astuce, vous chasserez forcément ces mouches de terreau. Il y a également l’huile essentielle de citronnelle qui peut vous être d’une énorme utilité. La procédure est la suivante : mettre un coton recouvert de quelques gouttes d’huile de citronnelle dans le taureau. Ceci les fera inéluctablement fuir. Vous pouvez aussi utiliser les allumettes pour chasser les mouches de terreau. Cela tient simplement du fait que ces mouches détestent l’odeur du soufre.

Vous n’avez alors qu’à planter les allumettes directement dans le terreau. Faites-le en plaçant directement la tête rouge la première dans la terre. Vous avez aussi la cannelle qui peut considérablement vous être utile. Vous pouvez juste réaliser une infusion maison en ajoutant 2 cuillères à soupe de cannelle dans un litre d’eau. Attendez que la préparation refroidisse, et arrosez vos plantes avec cette préparation.  Une fois de plus, les mouches de terreau n’apprécient pas l’odeur de la cannelle. Ceci les poussera alors à pondre ailleurs.

Catégories de l'article :
Potager