background img

Apprenez à multiplier vos framboisiers grâce au bouturage !

Apprenez à multiplier vos framboisiers grâce au bouturage

De plus en plus de personnes et professionnels à ce jour utilise la propagation de plants de framboises dans leur potager. Qui n’aimerait pas avoir des baies dodues et juteuses après une bonne récolte de framboises !

En préparant soigneusement le sol et en sélectionnant des plants de framboises exempts de virus, la multiplication des framboisiers vous permettra de profiter de ces ronces comestibles pendant de nombreuses années. La question qui se pose est de savoir si l’on peut multiplier les framboisiers à partir des boutures. Essayons de parcourir cet article pour en savoir plus.

A lire également : Les avantages du compostage pour améliorer la fertilité du sol du potager

Ce qu’il faut savoir sur la culture des framboises

L’achat d’un framboisier déjà commencé, par exemple une plante dormante d’un an à mettre en place au printemps, est le moyen le plus courant et le plus facile de démarrer des framboisiers ou des mûriers. Vous pouvez toutefois démarrer un nouveau framboisier à partir d’une bouture ou d’une division de racine.

Les framboises rouges sont plus faciles à démarrer à partir de primo-cannes. Les framboises noires et violettes ne répondent pas bien au clonage par bouturage de tiges et sont mieux propagées par bouturage.

A découvrir également : Marre du mildiou sur vos tomates ? Adoptez ces gestes simples !

Culture de framboises à partir de boutures

Pour réussir à multiplier un framboisier grâce aux bouturages, il faut attendre la fin de l’été. À partir de ce moment, vous pouvez couper des segments de la tige du framboisier. Il est recommandé de choisir des tiges d’apparence plus saine qui ne sont pas fragiles mais qui se détachent, par opposition aux vieilles pousses qui se fissurent et se désintègrent ou aux nouvelles pousses vertes qui ne se détachent pas facilement.

La tige peut provenir d’une flori-canne ou d’une primo-canne, mais il est préférable d’utiliser une primo-canne en pleine croissance et en bonne santé. Les boutures doivent être prélevées le matin, avant que le soleil ne commence à peser et que les plantes soient encore hydratées. Chaque bouture doit contenir au moins deux nœuds foliaires qui se trouvent à au moins un pouce au-dessus des extrémités de la tige coupée.

Les nœuds foliaires sont de petits renflements de la tige de la plante d’où émergent les feuilles. La zone du nœud de la feuille contient un tissu végétal appelé méristème. Le méristème est un tissu végétal indifférencié à partir duquel de nouvelles cellules sont formées.

Apprenez à multiplier vos framboisiers grâce au bouturage

Comment prélever des boutures de framboises

Vos boutures doivent avoir une longueur de 4 à 6 pouces et provenir de la partie supérieure de la plante. Enlevez tout excès de feuillage, de feuilles, de fleurs ou de bourgeons du tiers inférieur de la bouture, ne laissant qu’une tige nue. Cela réduit le nombre de feuilles qui doivent être alimentées par la bouture et limite les pertes d’humidité.

Les cellules du méristème se divisent rapidement pour former une cal et sceller les extrémités meurtries de la bouture. Les meurtrissures dans la zone du méristème accélèrent l’enracinement. Vous devriez également faire une petite entaille peu profonde de chaque côté de l’extrémité inférieure de la bouture pour exposer davantage le cambium.

Vous pouvez utiliser de l’hormone d’enracinement si vous le souhaitez, cela augmente les chances de réussite. Si vous choisissez de ne pas utiliser d’hormone d’enracinement, le miel sera également utile.

Mouillez les tiges si vous utilisez de l’hormone d’enracinement en poudre, si vous utilisez du miel, roulez-les dans le miel et placez-les ensuite dans l’eau. Certains préfèrent utiliser un peu de cannelle avec le miel car elle agit comme un fongicide naturel supplémentaire.

Lorsque les racines émergent, plantez les boutures dans un bac de plantation. Enterrez les nœuds inférieurs des feuilles, mais laissez la partie supérieure des feuilles au-dessus du sol. Traitez-les comme des plantes d’intérieur jusqu’au printemps où elles pourront être transplantées à l’extérieur.

Autre moyen pour multiplier les framboises

Les framboises provenant de pépinières arrivent dans des récipients de culture, des cubes d’enracinement ou des plantes dormantes d’un an. Les cubes d’enracinement doivent être plantés une fois le danger de gel passé. Ils ont tendance à être les propagateurs de framboises les plus résistants aux insectes, aux champignons et aux nématodes.

Les propagateurs de framboisiers dormants d’un an atteignent leur maturité plus tôt et tolèrent les sols plus secs. Ce type de propagation de framboises doit être planté dans les jours qui suivent l’achat ou être mis en terre en plaçant une seule couche de plants dans une tranchée abritée creusée dans un sol bien drainé. Pour cela, il faut recouvrir les racines du plant de framboisier et les tasser. Laisser le framboisier s’acclimater pendant deux ou trois jours, puis il faut le placer en plein soleil dans un délai de cinq à sept jours.

Les étapes pour réussir la multiplication des framboisiers par bouturage

Le bouturage est une méthode simple et efficace pour multiplier vos framboisiers. Voici les étapes à suivre pour réussir cette technique de propagation.

Choisissez des tiges saines : Pour le bouturage, pensez à bien choisir des tiges en bonne santé, sans signe de maladie ou de détérioration. Optez pour des branches vigoureuses et bien développées.

Préparez le substrat : Préparez un mélange composé de terreau et de sable dans des proportions égales. Assurez-vous que le substrat soit bien drainant afin d’éviter la stagnation d’eau qui pourrait endommager les boutures.

Coupez les boutures : À l’aide d’un couteau propre et tranchant, prélevez des morceaux de tige mesurant environ 10 centimètres de longueur. Assurez-vous que chaque bouture possède au moins deux nœuds feuillés.

Retirez les feuilles inférieures : Enlevez délicatement les feuilles situées sur la partie inférieure des boutures, en veillant à ne pas abîmer leur structure.

Trempez les bouts dans une hormone d’enracinement : Plongez légèrement l’extrémité inférieure des boutures dans une hormone d’enracinement naturelle ou synthétique afin de favoriser leur développement racinaire.

Plantez les boutures : Insérez chaque bouture dans le substrat préparé en veillant à ce que seul le tiers inférieur soit enfoui. Tassez légèrement la terre autour de chaque bouture pour assurer un bon contact.

Arrosez et maintenez l’humidité : Après avoir planté les boutures, arrosez-les abondamment pour bien humidifier le sol. Par la suite, veillez à maintenir une humidité constante en arrosant régulièrement, mais sans excès.

Placez les boutures à l’ombre : Pour éviter toute exposition excessive au soleil qui pourrait dessécher les jeunes plants, placez vos boutures dans un endroit ombragé ou utilisez des dispositifs de protection tels que des cloches ou des tunnels.

En suivant ces étapes avec soin et patience, vous serez en mesure de multiplier facilement vos framboisiers grâce au bouturage. N’hésitez pas à expérimenter cette méthode et profitez d’une multiplication rapide de vos plants !

Les soins à apporter aux boutures de framboisiers pour favoriser leur enracinement

Une fois que vous avez réalisé le bouturage de vos framboisiers, vous devez passer à cette étape cruciale.

Assurez-vous de maintenir une humidité constante autour des boutures. Il est recommandé d’arroser régulièrement les plants sans toutefois les noyer dans l’eau. Un arrosage modéré mais fréquent permettra aux racines de se développer correctement.

En parallèle, veillez à éviter toute stagnation d’eau qui pourrait entraîner la pourriture des tiges et compromettre ainsi leur enracinement. Pour cela, vous devez surveiller attentivement l’état du sol.

Protégez vos boutures des intempéries telles que les pluies torrentielles ou les vents violents. Ces conditions peuvent affecter négativement le processus d’enracinement fragile des jeunes plants. Utilisez des dispositifs de protection comme des cloches ou des tunnels afin de préserver vos précieuses boutures.

Il est aussi recommandé d’éviter toute exposition directe au soleil pendant cette période délicate. Un ombrage partiel peut être bénéfique pour éviter un stress hydrique excessif sur les plantules nouvellement formées.

En terminant, il ne faut pas négliger l’alimentation nécessaire aux nouvelles pousses en formation. Fournissez-leur un engrais adapté riche en nutriments essentiels tels que l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K). Ces éléments favoriseront la croissance vigoureuse des racines.

En suivant ces recommandations, vous maximiserez les chances de succès de vos boutures de framboisiers. N’oubliez pas d’être patient et vigilant tout au long du processus d’enracinement. Une fois que les plants auront développé un système racinaire solide, ils pourront être transplantés dans leur emplacement définitif.

Le bouturage est une méthode passionnante qui vous permettra non seulement de multiplier vos framboisiers existants, mais aussi d’expérimenter avec différentes variétés. Alors n’hésitez plus, lancez-vous dans l’aventure du bouturage et profitez d’une abondance de délicieuses framboises dans votre jardin !

Catégories de l'article :
Potager