background img

3 astuces pour prendre soin d’un plant d’avocat

3 astuces pour prendre soin d'un plant d'avocat

Vous avez récemment acquis un arbre d’avocat dont la croissance ne vous convient pas du tout ? Ou alors, vous êtes un passionné de jardinage qui souhaite ajouter un arbre d’avocat dans son potager ? Cette arbre exotique est résistant au gel ainsi qu’au manque d’eau et nécessite des soins particuliers afin de croître de façon optimale.

Il peut être utilisé comme plante d’intérieur ou d’extérieur. Dans tous les cas son entretien demeure presque le même. Envie d’en savoir davantage ? Découvrez dans cet article, 3 conseils et astuces de professionnels du jardinage pour réussir la culture de l’avocat.

Lire également : Pourquoi les blatte de jardin rentre dans la maison ?

Culture de l’avocat : présentation du sol et de l’exposition idoines pour réussir

De façon générale, il est recommandé de tailler les branches et tiges de cet arbre au début de la saison du printemps pour éviter qu’il ne prenne trop d’espace et ne s’élève davantage vers le haut.

Lorsque comme la majorité des jardiniers, vous souhaitez obtenir de beaux fruits d’avocats dans le futur, il est impératif de placer votre plant d’avocat à l’extérieur dans votre potager ou votre jardin. L’avocatier est un arbre qui provient des régions du Mexique et peut atteindre 20 mètres de haut lorsqu’il pousse dans son milieu naturel.

A lire en complément : Comment planter des fleurs pour votre jardin

Culture de l’avocat : astuces et conseils pour l’entretien de votre arbre d’avocat

3 astuces pour prendre soin d'un plant d'avocat

Plantez votre plant dans un pot suffisamment drainé

Il est important de savoir que l’arbre d’avocat a besoin d’un bon suivi afin qu’il puisse donner des fruits d’excellentes qualité. Alors quelle que soit la variété, vous n’êtes pas obligé de toute suite le rempoter. Vous pouvez pour cela attendre quelques semaines après l’achat du plant.

En outre, vous devez vous rappeler que l’arbre d’avocat a besoin d’évoluer dans un substrat bien drainé. Dans la pratique, il sera question de placer le jeune plant dans un pot avec de nombreux trous pour éviter la stagnation de l’eau. Si votre pot n’a pas de trous, vous pouvez en perforer vous-même à l’aide perceuse (un minimum de 20 trous est recommandé).

Utilisez des engrais pour une meilleure croissance de votre arbre d’avocatier

L’arbre d’avocat est assez gourmand en éléments nutritifs, il faut par conséquent l’assister dans son développement. Pour cela, vous pouvez ajouter dans le pot de l’engrais en granule à libération progressive. Il n’existe pas sur le territoire français des engrais spécifiques à l’arbre d’avocat. L’utilisation d’un engrais organique pour agrume ferait tout aussi bien l’affaire. Vous pourrez également ajouter du compost au substrat de votre plant.

Choisissez la meilleure exposition pour votre plant

Les jeunes plants ont besoin d’être protégés du soleil pour éviter qu’ils ne sèchent. Mais à mesure qu’ils grandissent, vous pouvez les exposer au soleil de façon progressive afin qu’ils s’y habituent. Cependant, l’idéal serait d’éviter une exposition en plein soleil et envisager plutôt une exposition dans un endroit mi-ombre. Évitez aussi un arrosage excessif de votre plant (surtout à son jeune âge, rappelez-vous que l’arbre d’avocat est assez résistant au manque d’eau) au risque que ces racines ne se mettent à pourrir et que l’arbre finisse par mourir.

Comment faire germer un noyau d’avocat et le planter

Vous avez une envie subite d’essayer de cultiver vous-même votre arbre d’avocat ? C’est une excellente idée. Voici quelques astuces pour faire germer un noyau et réussir à en obtenir un plant.

Pour récupérer correctement le noyau, commencez par retirer la chair de l’avocat avec précaution afin de ne pas endommager le futur plant. Si vous observez attentivement, vous remarquerez que le noyau est composé de deux parties bien distinctives :

  • La partie inférieure qui est plate ;
  • La partie supérieure qui ressemble plus ou moins au sommet du crâne.

Pour faciliter la germination, mettez les deux tiers du noyau dans un verre rempli d’eau. Vous devez veiller à ce que la pointe soit dirigée vers le haut.

Faites germer votre noyau d’avocatier


Vous devez savoir que la température idéale pour faire germer son noyau avoisine les 20 °C et donc il sera question derrière cela, entre autres choses, de trouver cet espace adéquat (ex : la cuisine). Pendant cette période, presque toutes vos graines peuvent être récoltées directement sur les fruits frais/vivants et/ou acquises auprès des magasins spécialisés en produits bio. Pour faire germer votre noyau d’avocatier à l’aide de cette méthode très simple, il vous suffit simplement de suivre les étapes énumérées ci-dessous :

Après avoir récupéré le noyau dans l’avocat et lavé ce dernier afin d’enlever tous résidus sur la surface, insérez des cure-dents (ou un support quelconque) pour éviter qu’il ne tombe au fond du verre.

Placez ensuite votre verre contenant le noyau dans une pièce chaude et lumineuse. Vous pouvez déposer votre noyau sur le rebord d’une fenêtre orientée sud/sud-est, par exemple, ou comme susmentionné, dans un espace situé près de vos sources de chaleur.

Assurez-vous que la pointe supérieure du noyau reste hors de l’eau pendant tout le processus. Si besoin est, renouvelez régulièrement l’eau du vase en prenant soin chaque fois de nettoyer avec précaution la nouvelle eau ajoutée.

Dans les trois semaines qui suivent, vous devriez voir apparaître une petite fissure à la partie inférieure du noyau, suivie quelques jours plus tard par une racine qui commencera à se développer petit à petit.

Planter le plant issu du noyau


Cette phase est assez facile : attendez que votre arbre atteigne environ 15 cm avant toute transplantation ;

  • Récupérez alors un pot suffisamment grand (ex : 25 cm diamètre x 30 cm hauteur).
  • Placez ensuite le plant dans un substrat riche en nutriments et bien drainé.
  • Ajoutez éventuellement un engrais organique pour agrumes.
  • Voilà, vous avez toutes les astuces nécessaires pour faire germer votre noyau d’avocat. Vous pouvez désormais cultiver facilement chez vous votre propre arbre d’avocatier tout en suivant nos 3 astuces précédemment mentionnées afin de bien prendre soin de celui-ci.

    Les maladies et parasites courants chez les plants d’avocat et comment les prévenir

    Comme tous les végétaux, l’avocat peut être sujet à différentes maladies ainsi qu’à des attaques de parasites qui nuisent considérablement à sa croissance. Pensez à bien connaître ces risques afin de prendre des mesures préventives pour éviter leur apparition.

    Les principales maladies du plant d’avocatier


    La fusariose est la principale maladie qui touche souvent le plant d’avocat. Elle se manifeste par une flétrissure soudaine des feuilles, accompagnée ou non d’une coloration jaunâtre de celles-ci. Cette pathologie affecte en général le système vasculaire du plant et empêche la circulation normale des nutriments entre ses différentes parties.

    La gomme exsudative est aussi une autre cause importante de problèmes sur un arbre d’avocat ; elle provoque l’excrétion abondante de gouttelettes visqueuses jaunes-orange dans toute la plante, ce qui finit par bloquer progressivement son fonctionnement normal.

    Les parasites auxquels faire attention


    Les acariens rouges sont un problème fréquent chez les arbres fruitiers en général, et ils n’épargnent pas non plus l’avocatier. Ces petites bêtes se nourrissent du sang du végétal tout en injectant une substance toxique dans celui-ci.

    Le charançon noir représente aussi une menace sérieuse pour le plant d’avocat. Cet insecte se nourrit des racines de la plante, causant ainsi un affaiblissement important qui peut mener à sa mort.

    Comment prévenir et traiter ces problèmes ?


    La meilleure façon de lutter contre les maladies et parasites est la prévention. Vous pouvez éviter leur apparition en respectant quelques règles simples :

    • Vérifiez régulièrement l’état général du plant afin de déceler toute anomalie éventuelle.
    • Nettoyez régulièrement votre arbre en retirant feuilles, fruits ou branches morts.
    • Ajoutez des nutriments supplémentaires au sol si nécessaire pour maintenir son niveau nutritif.

    Pour une lutte bio-écologique efficace (non-toxique), voici quelques astuces que vous pouvez mettre en pratique :

    • Sprayez régulièrement votre avocatier avec une solution naturelle comme le savon noir dilué dans de l’eau tiède ;
    • Installez près du pied un pot contenant quelques gousses d’ail coupées menues arrosé parfois avec un peu d’huile végétale;

    N’hésitez pas à consulter un professionnel dès lors que vous remarquez des signaux annonçant la présence d’un parasite ou d’une maladie sur votre arbre car plus tôt il sera agréablement soigné, plus vite il reprendra vie !

Catégories de l'article :
Jardin