background img

L’engrais vert, un réel avantage pour les cultures d’hiver

Pendant la longue période d’hiver pendant laquelle le jardin n’est pas utilisé, les engrais verts peuvent être utiles. En effet, ce type de technique est très efficace. Il améliore énormément la qualité du sol du jardin. Pour profiter de l’engrais vert, le faire soi-même est plus que conseiller. Dans la pratique, il faut d’abord incorporer du feuillage vert dans le sol. Il est préférable de choisir les feuilles vertes, ou du moins, celles qui viennent de tomber.

Cette manière permet de fournir de la biomasse aux niveaux supérieurs du sol. En incorporant les tiges et les feuillages, on favorise la concentration des particules essentielles au sol, comme les mycéliums. Ainsi, ce processus augmente la teneur en matière organique sous terre.

A voir aussi : Philodendron : transformez vous et votre intérieur avec cette plante aux vertus incroyables !

De cette manière, des composés sont produits par des micro-organismes et forment les granules du sol. Et il n’est plus à rappeler que ces agrégats rendent le sol facile à travailler. Avec un taux élevé d’infiltration d’eau et une concentration en humus organique, votre jardin fera merveille.

L’engrais vert à de multiples avantages

Il faut savoir que ce fertilisant prévient aussi l’érosion du sol. Effectivement, les cultures de couverture sont un excellent revêtement durant le laps de temps où le jardin n’est pas utilisé. Celles-ci réduisent le ruissellement de l’eau lors de fortes pluies et protègent le sol contre la formation de croûtes. Dans la majorité des cas, une couche de verdure commence à se former en surface. Celle-ci joue le rôle de filet de sécurité pour votre jardin. Certaines études avancent même que planter du gazon représente des avantages.

Lire également : Quel arbuste ne perd pas ses feuilles en hiver ?

Un autre bénéfice de l’engrais vert, il y a extrêmement très peu de mauvaises herbes. Cela vient du fait que les cultures de couverture à croissance rapide occupent de l’espace et de la lumière. Ainsi, elles réduisent la possibilité pour que les mauvaises herbes s’établissent.

En même temps, les vastes systèmes racinaires de ce genre de culture sont très efficaces pour aérer le sol. En particulier, ils augmentent la capacité de la terre à retenir l’eau. Ainsi, les racines pénètrent plus aisément la terre.

L’activité des vers et des microbes est décuplée

Lorsque la culture de couverture est mise en place, le sol possède une multitude de compositions sous forme d’engrais verte. Par la suite, les microbes du sol se multiplient rapidement pour attaquer cette biomasse fraîche. Et par conséquent, ils produisent de l’azote organique. Donc, les mélanges de cultures de couverture favorisent les légumineuses, car ils dégagent de l’azote. C’est un avantage important pour utiliser votre jardin pendant l’hiver.

La quantité d’azote produite dépend de la composition utilisée, du pH du sol et de l’humidité disponible dans le sol. Dans la majorité des cas, les cultures de couverture sont des techniques qui font pousser diverses légumineuses. Dans les conditions climatiques difficiles, il n’est pas rare qu’ils fournissent même de belles fleurs.

Certains endroits de votre jardin sont normalement dénudés et couverts de boue pendant l’hiver, l’engrais vert fournira une bonne couverture et une bonne couleur à votre potager. Et en retour, vous pourrez autant en profiter pendant les mois chauds de l’été.

Comment choisir son engrais vert en fonction de sa culture

Le choix de votre couverture végétale dépendra en grande partie du type de sol, des conditions météorologiques locales et des cultures précédentes. Vous devez également tenir compte des maladies et des ravageurs dans votre jardin.

Si vous avez une zone avec un sol lourd ou argileux, vous devriez semer avant que la température ne chute trop bas. Dans les régions chaudes où il n’y a pas beaucoup de précipitations pendant l’hiver, optez plutôt pour des légumineuses comme le pois fourrager ou le trèfle blanc, car ces cultures ont tendance à retenir plus d’eau dans vos terres.

Choisir son engrais vert consiste donc principalement à réfléchir à ses propres besoins et contraintes : quelle espèce convient le mieux au climat local ? Quels sont mes objectifs agricoles ? Et quel est mon budget ? En appliquant ces quelques critères simples lorsqu’on choisit sa culture intercalaire hivernale, il est possible de tirer le meilleur parti des avantages offerts par l’engrais vert pour améliorer la santé et la productivité globales de votre potager.

La méthode de semis de l’engrais vert pour une efficacité maximale

Une fois que vous avez choisi votre engrais vert, il faut suivre une méthode efficace pour le semer. Voici quelques astuces pour vous aider à maximiser les avantages offerts par l’engrais vert.

Préparez bien la surface de votre sol en éliminant toutes les mauvaises herbes et en nivelant la terre autant que possible. Semez vos graines avec soin en respectant les recommandations du fabricant en termes de densité de semis. Si vous semez trop clairsemé, cela ne permettra pas une couverture optimale du sol et si vous semez trop dense, cela risque d’étouffer vos plantules.

Après avoir semé vos graines, tassez légèrement la terre autour des graines afin qu’elles restent fixées dans le sol. Il faut des graines.

Dans certains cas spécifiques ou selon les conditions locales, comme sur un terrain particulièrement pentu par exemple où le vent risque d’emporter rapidement les petites graines au loin une fois qu’il se met en marche, il peut être judicieux de ratisser doucement après avoir semé afin d’enfouir légèrement ces dernières sous une fine couche protectrice de terre afin qu’elles puissent autant profiter directement des précipitations mais aussi mieux résister aux intempéries.

Il faut attendre les premiers signes visibles car selon leur croissance naturelle certains engrais verts peuvent mettre jusqu’à deux mois avant d’apparaître à la surface de votre sol.

En fin de saison froide, le moment est venu de faire un choix : il suffit alors simplement de labourer l’ensemble du terrain en retournant la terre sur elle-même pour enfouir les racines et ainsi ajouter des nutriments supplémentaires à votre sol pour vos prochains semis ou plantations.

Suivre ces étapes simples permettra d’obtenir une couverture optimale du sol et donc une efficacité maximale de l’engrais vert. En plus d’améliorer considérablement la qualité globale de votre jardin, cette méthode écologique contribue aussi au maintien et à la protection des écosystèmes locaux.

Catégories de l'article :
Fleurs